Compte rendu, visite à but humanitaire, Paris 2011, camp Rom d’Aulnay…

 

Le samedi 15 octobre 2011 avec nos amis suisses de passage à Paris avec une grosse quantité de dons (chaussures, vêtements, vélos…) nous avons pris la camionnette de l’association chargée de dons pour les emmener au camp roumain d’Aulnay ZI.

Nous avons tout livré dans un camp roumain installé entre trois autoroutes depuis 11 ans… Des enfants sont nés dans ce camp et ont grandi coincés entre un triangle d’autoroute accessible que par les bandes d’arrêt d’urgence…

Une fois tous les dons rassemblés au milieu du camp nous laissons cette famille organiser la distribution, apprendre à respecter les règles établies est un impératif… La main qui donne est toujours au dessus de celle qui reçoit… Prendre la main de la personne avec vos deux mains pour montrer la fraternité du geste, limiter les photos, les remercier de vous avoir accueilli… Une goutte d’eau dans un océan de misère mais un peu de chaleur dans un monde qui entre dans une ère glacière d’humanité…

Merci à Gildo et sa famille et à Didier Robin.

Ce Samedi 15 octobre nous effectuons le trajet nous séparant du Château de Brou-sur-Chantereine, Château ou, nos amis français, profitent d’un local mis à disposition par un membre de l’association…quel magnifique endroit…tellement différent de ce que nous allons voir.
Ce troisième objectif 2011 s’articule autour d’un camp comme il y en a des dizaines autour de Paris…Un camp qui existe depuis 11 ans, un camp ou des enfants sont nés…

Nous y voilà, 15 minutes après, nous parquons les voitures à même la bande d’arrêt d’urgence d’un bras d’autoroute !!! Notre objectif du jour, un camp de roms, il se situe dans un échangeur, entre deux autoroutes, au milieu d’une petite forêt.
Accompagné du C15 de l’association Française, arrêtés à même l’autoroute, les conducteurs pressés nous regardent à peine…
Une fois les enfants à l’abri de l’autre côté de la glissière de sécurité, nous entamons une visite du camp…Comment lorsque l’Europe trouve de quoi diviser la dette astronomique de la Grèce en deux, ne trouve t’elle pas de quoi loger ces gens de manière humaine ?

Une fois, cette tristesse et cette désolation constatée, nous nous lançons dans le déchargement de notre fidèle Toy et du C15… quatre vélos, un lit de voyage, 310 kg d’habits enfants et adules, 80 kg de jeux, 30 kg de produits d’hygiène et un volume immense de duvet, de linges de maison et des sacs de couchage militaire…
Une montagne de matériel qui certes, n’arrangera pas leur avenir mais qui permettra d’alimenter des familles restées au pays, d’être habillé correctement et surtout de diminuer la sensation de froid cet hiver.

Merci à vous toutes et tous qui on permis d’améliorer ce quotidien..Merci pour eux.

Pour Voyageurs du Cœur
Les Alves
www.voyageursducoeur.org

octobre 20, 2011

Étiquettes : , , , ,